Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ubu roi de Alfred Jarry

Publié le par caro

ubu-roi couvLe père Ubu est un être grotesque sans conscience et sans intelligence. Heureusement la mère Ubu, sa femme, veille au grain.

Ubu vit en Pologne et est un familier du roi Venceslas qui lui offre le titre de  Comte de Sandomir. En remerciement, Ubu, avec l’aide de complices et notamment du capitaine Bordure, assassine le roi et deux de ses enfants. Il devient roi à la place du roi mais bien vite, à cause de sa bêtise légendaire, il est renversé du trône par le dernier fils vivant du roi, le prince Bougrelas.

 

 

L’histoire en elle-même pourrait faire penser à une blague de potache qui s’éclatent en mettant le mot en m à chaque phrase (le mot en m étant bien entendu le mot « merdre » ! à quoi pensiez-vous !) et à vrai dire c’est exactement ce que c’est.

Les frères Morin avait déjà écrit « les polonais », sorte de brouillon de « Ubu roi ». Jarry a remanié le texte et en a fait ce qu’il est à ce jour. Rien d’extraordinaire là dedans si ce n’est que les 3 jeunes hommes étaient à peine âgés de 16 ans.

De plus, en y regardant de plus prêt, il s’agit bien d’une satyre de la société et même une satyre du gouvernement et à vrai dire de n’importe quel gouvernement. Ubu pourrait être Nicolas et la mére Ubu, Carlita.

 

Ah, j’ai oublié de préciser que ce texte est une pièce de théâtre. Pour tous ceux qui sont allergique au théâtre, lecture donc à éviter. Pour ceux qui apprécie le théâtre, mais qui n’aime que le théâtre classique… à éviter aussi ! Pour ceux qui veulent une histoire bien ficelée, romantique à souhait à la Roméo et Juliette, à éviter… et plus vite que ça !!!

Pour ceux qui ne recherche rien de tout ça mais juste à combler une lacune dans leur PAL de livres à lire absolument avant de mourir sous peine de mourir idiot (et encore je vous rassure, le bon Saint Pierre vous laissera quand même passer)… alors lancer vous !!

 

Pour ma part, c’était plutôt une perte de temps mais je pourrais dire, sans sourciller, « ça c’est fait ! »

 

Et parce que je participe depuis peu au Challenge "necrophile", je rajoute quelques mots au sujet de la mort de l'auteur... Alfred Jarry est mort à l'âge de 34 ans d'une méningite tuberculeuse... et voilà pour l'auteur mort avant 35 ans !!!

3863695305.jpg

Commenter cet article