Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Reine des orages de Marion Zimmer Bradley

Publié le par caro

 reine-des-orages.jpg

Quand Dorilys vient au monde, elle provoque un violent orage et tue sa mère par la même occasion.

 

Cette enfant est douée du laran… et d’un laran très puissant qui plus est ! Elle manipule les orages et les éléments.

 

Très vite, elle terrorise son entourage et tue même deux de ses prétendants un peu trop entreprenants. Son frère Donal est donc envoyé dans une tour pour trouver une Léronis qui pourrait former correctement le laran de la jeune fille. Mais l’orage est déjà dans la tête de Dorilys et rien ne pourra la sauver, même pas l’amour !

 

***

 

 Vous n’avez rien compris ? C’est normal ! Laran… Leronis… sont des mots inconnus pour vous ? C’est normal aussi ! Si vous êtes novice dans l’univers de Ténébreuse, ces termes sont un ramassis de mots incompréhensibles ! Par contre si, comme moi, vous êtes une aficionada de science-fantasy et de l’univers créé par la grande Marion (oui je dis comme je veux d’abord !) alors vous savez exactement de quoi je parle.

 

En 1972, Marion Zimmer Bradley écrit « la planète aux vents de folie ». De fil en aiguille, le monde de Ténébreuse grossit, grossit… jusqu’à donner une saga interstellaire aussi riche que celle de StarWars (je dis… et je pense comme je veux aussi !).

 

Reine des orages est le deuxième tome de la série.

 

1000 ans se sont passés depuis l’atterrissage catastrophe. La planète qui a accueilli les survivants s’appelle désormais Ténébreuse. Toutes les avancées scientifiques qui avaient permis aux premiers colons de voyager dans l’espace se sont perdues. Leurs héritiers sont revenus à l’époque du Moyen-âge. Ils vivent dans des châteaux, se déplacent à dos de cheval et non plus accès à la technologie moderne.  Ils sont gouvernés par 7 familles de Comyns (en quelques sortes des nobles car les comyns sont censés être les descendants du dieu Hastur, descendu du ciel, et de la bienheureuse Cassilda, sa compagne humaine).

 

Par contre, les pouvoirs psychologiques que Rafael, Camilla et Judith, les héros du premier tome, ont acquis au contact des vents psychédéliques et des pierres bleues se sont développés à tel point que le « Laran » (terme générique pour les pouvoirs psy en tout genre) est manipulé génétiquement. En accouplant des humains doués de pouvoirs psy, on peut « fabriquer » des êtres ultra puissants mais la contrepartie est désastreuse : à l’adolescence, les enfants deviennent fous, dans le meilleur des cas, ou meurent. C’est pourquoi des Léronis sont formées dans les tours pour leur venir en aide et les aider à passer ce cap dangereux.

 

Les tours présentes sur tout le territoire régentent le menu peuple et même les Comyns. On y envoie les jeunes gens ayant manifestés des pouvoirs. Dans ces tours, les ténébrans se regroupent pour travailler grâce aux matrices qui canalisent les pouvoirs et leur permettent d’extraire le métal enfoui dans le sol de Ténébreuse, de communiquer par l’esprit sur les réseaux et même de créer des armes de guerres destructrices telles que le feuglu.

 

Finalement, les ténébrans sont loin d’être privé de technologie grâce au pouvoir de l’esprit. Malheureusement, les manipulations génétiques crééent aussi des monstres comme Dorilys, cette reine des orages qui ne maitrise plus son laran et risque de détruire la planète, ou comme Allart Hastur qui voient tous les avenirs possibles.

 

Et là, ce n’est que le deuxième tome… je vous explique pas comme tout ça va s’étoffer et prendre de l’ampleur… pas la peine de vous le dire, je pense que vous aurez compris que j’adore !!

Commenter cet article

laure 24/08/2012 20:00

Bonjour,
J'adore ce cycle de Darkhover et tout particulièrement l'âge de Régis Hastur. MZB a su créer un véritable univers avec sa géographie, sa démographie, son histoire propres.
Je suis une grande fan de MZB que j'ai connu avec Avalon.

caro 27/08/2012 14:22



Tout pareil !! je suis une fan depuis les dames du lac ! c'est dommage que certains tomes ne soient pas traduit dans la sage de ténébreuse ! Merci pour le com !