Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les reines de France aux temps des Valois : le beau XVIème siècle de Simone Bertière

Publié le par caro

beau 16 siecleJ’aime bien Simone Bertière. J’aime bien ses livres. Ça me donne toujours le sentiment d’écouter quelqu’un me parler d’histoire de façon passionnante et c’est généralement centré sur les femmes… vous savez ces personnes qui constituent l’autre moitié de l’humanité… et pas la moindre !

 

Ben oui ! Des livres sur Saint Louis, Louis XI, Louis XIII, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI, Henri IV…. Bref… il en existe à la pelle… mais des livres sur Claude de France ou Jeanne de France ou Marie d’Angleterre,  vous en avez lu beaucoup vous ? Moi non !

 

Et d’ailleurs toutes ces femmes que je viens de citer, vous les connaissez ? Et pourtant…

 

Donc… en des termes simples et efficaces, l’auteur nous conte l’histoire des ces femmes qui ont fait « aussi » la France… Ici, elle se concentre principalement sur le 16ème siècle (dit le « beau » en regard du bordel qui va s’abattre sur la France juste après !).

 

Elle nous parle d’Anne de Bretagne, deux fois reine de France (mais pas avec le même mari, ça va de soit !), Charles VIII et Louis XII,  et qui apporte en dot le beau duché de Bretagne.

 

Elle nous parle de Jeanne de France, laide, contrefaite, sainte et très intelligente qui se fait bannir par son époux, Louis XII,  pour les beaux yeux d’Anne de Bretagne, citée juste au dessus.

 

Elle nous parle de Marie d’Angleterre, sœur de Henry VIII, qui épouse à son tour Louis XII (trois femmes pour un seul homme, c’est pas un peu trop ?) et qui devient veuve presque aussitôt (ce qui lui laisse le champ libre pour épouser le trop beau Charles Brandon, Duc de Suffolk).

 

Elle nous parle de Claude de France, la femme du géant François Ier qui devient roi de France après la mort sans héritier de Louis XII (encore lui !!!) et qui passera toute sa courte vie enceinte jusqu’aux yeux.

 

Elle nous parle de la deuxième épouse de François, Eléonore d’Autriche, sœur de Charles Quint, ennemi juré de François Ier et par là même, ennemie jurée de son propre époux.

 

Et enfin, elle évoque les premiers pas sur la scène politique française de Catherine de Médicis, fille de banquiers italiens, sans une goutte de sang royal dans les veines et qui n’aurait jamais dû devenir reine car épousée pour son argent par le 2ème fils de François.

 

Je radote (je sais !) mais j’aime vraiment ces histoires. Ces reines de France, souvent voire tout le temps malheureuses malgré les honneurs et la richesse, en dépit de l’amour de leur peuple et à cause des tromperies sans fins de leurs royaux époux (j’aime autant vous dire que je me délecte d’avance de la tournure que va prendre l’histoire de Diane de Poitiers dans le deuxième tome !!!), se conduisent  de façon plus exemplaire et digne que leurs illustres époux !

 

Commenter cet article

Hydromielle 06/02/2012 13:39

J'aime aussi ces histoires. J'en ai encore quelques unes à découvrir dans ma PAL d'ailleurs.