Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les malheurs de Sophie de la Comtesse de Ségur

Publié le par caro

sophieL’autre jour (un jour où il faisait beau et où le soleil brillait !) j’observe ma nièce qui prépare visiblement une bêtise. Elle a réussi à trouver le seau pour les sols de ma mère et l’a à moitié rempli d’eau. Ensuite, elle arrache de l’herbe et des trèfles dans le jardin pour les mettre dans le seau. Je l’entends pépier qu’elle prépare une potion magique. Tout à son jeu, elle ne me calcule même pas ! Mais la potion comme elle est, ne lui plait pas. Enfin elle vient me demander si elle peut prendre du liquide vaisselle pour mettre dans sa potion magique, comme ça, ça fera des bulles et ce sera magnifique ! J’explose de rire et lui dit qu’elle me rappelle une autre petite fille qui s’appelle Sophie et qui fait des bêtises de ce genre. Tout à coup très intéressée, elle me demande de lui raconter l’histoire de Sophie. J’ai fait mieux que ça, je lui ai lu l’histoire du thé….

 

J’ai dû lire ce livre chaque année entre mes 7 ans et mes 12 ans. Depuis, j’ai découvert d’autres univers, eu d’autres amours mais peut-être aucun qui m’ai autant plu et enchanté.

 

Après l’histoire du thé, et vu comment ça se termine, ma nièce ne m’a pas réclamé d’autres histoires… bizarrement !

 

Du coup, je l’ai relu, pour moi !!

 

Depuis, j’ai appris que la fameuse Sophie était la comtesse elle-même.

J’avais l’impression que la mère était sévère mais juste (je n’étais pas non plus une petite fille modèle !), maintenant je dirais qu’elle était souvent injuste !

 

Et même si l’histoire me parait toujours aussi merveilleuse, l’univers enfantin évoqué ne me parait plus tout à fait aussi innocent et pur que dans mes souvenirs !

Commenter cet article

Karine:) 02/06/2012 05:22

J'avais beaucoup aimé enfant. Mais j'ai peur qu'adulte, le côté moralisateur m'énerve. Du coup, je garde mes souvenirs intacts.

Manu 23/05/2012 13:55

C'était aussi un de mes préférés, avec Les petites filles modèles.