Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fièvre d’ombres de Karen Marie Moning

Publié le par caro

fievre-ombre.jpegExtraits choisis de « Conversation avec le Sinsar Val (c’est elle-même qui dit qu’elle est bipolaire… elle a même réussi à se glisser entre les pages d’un livre maudit) » :

 

HO MON DIEU JE SAIS QUI A TUE ALINA

Oh mon dieu ! Ne me dis pas que c’est Jéricho

JE NE DIS RIEN, JE NE DIS RIEN, JE NE DIS RIEN, JE NE DIS RIEN

Oh p… c’est lui. Qui ne dit mot consent.

JE NE DIS RIEN !! ET PUIS JE SAIS QUI MAIS PAS POURQUOI !! JE SUIS OBLIGER D’ARRETER POUR FAIRE A MANGER (oups… pas très féérique la dernière partie)

Alors ce soir je saurais

BONJOUR LE CHOC !

TU ME DIRAS QUAND TU Y SERAS

Ok

Oh mon dieu mais c’est quoi ce bordel à la fin.

OUAIS !! LE CHOC HEIN ??

 

Je n’ai qu’un mot à dire…. Ouf !!!

 

Ça fait du bien quand ça s’arrête… bizarrement ! Et là de se dire que vu la réaction, j’ai détesté ! Eh ben non, c’est même tout le contraire mais il faut savoir aussi reconnaître quand c’est un peu trop intense !

 

On retrouve Mac sur la falaise devant le cadavre de Barrons, là où on l’avait exactement laissé… et c’est parti pour une centaine de page sur sa douleur et sur ses apitoiements… centaine de pages qui sont (est ? pas sûre de l’orthographe !) nécessaires à l’histoire mais que je me serais peut-être abstenue de lire car, pour le coup, c’est un peu dur à supporter… et sa douleur parce que décrite avec beaucoup de véracité… et ses atermoiements car ils durent un peu trop longtemps !

 

Passées ces 100 pages, alors là, il vaut mieux s’accrocher parce que, comme ça, sans transition, on a embarqué dans la Viper et on roule à fond la caisse ! C’est complications sur complications, révélations sur révélation… fascinations sur fascinations, tentations sur tentations, hésitations sur hésitations (ah mince je me suis trompée ! ça c’est la série de Stéphenie Meyer !!).

 

Bref, le dernier (pour l’instant) tome de la série ne nous révèle pas tout, parfois même il complique singulièrement les choses, mais il lève le voile sur la majorité des interrogations qu’on avait !

 

Un excellent final pour une excellente série très addictive (et je ne parle pas QUE du personnage de Barrons !)

Commenter cet article

Valérie 05/03/2012 18:04

Rien à voir avec ce livre mais j'aime ta nouvelle bannière.

caro 06/03/2012 16:39



Merci ! c'était l'image qui était en fond mais je trouvais qu'on la voyait pas assez !



Karine:) 02/03/2012 18:13

Je suis tout à fait d'accord avec ton billet. Je voulais étrangler Mac pendant les 100 premières pages. On a limite mal pour elle. Et une très bonne finale! Que d'émotions!

caro 02/03/2012 20:11



Entre parenthèse Karine, tu es la personne qui m'a donné envie de lire cette série !! tout est de ta faute.... . Tes
billets donnaient vraiment vraiment envie de s'immerger dans cet univers... tu m'as refilé la fièvre quoi... et merci pour ça !!!



Hydromielle 02/03/2012 17:34

Addictif pour Barrons n'est même pas un mot assez fort !
Signé le Sinsar Val

caro 02/03/2012 20:09



Ben oui mais à moins d'inventer un mot pour ça, je vois pas ! au partir de ce jour, quand un personnage de bouquin ou de film sera particulièrement génial, on dira qu'il est "barronesque" si tu
veux !!!