Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Expo Fra Angelico au Musée Jacquemart-André

Publié le par caro

Fra_Angelico._The_Coronation_of_the_Virgin._c._1434-1435._T.jpg

Jeudi 29 décembre 2011. Ma sœurette est moi décidons d’aller visiter l’expo qui nous tente tant présentée par le Musée Jacquemart-André. Arrivées à l’entrée, il y a foule mais nous patientons calmement dans le froid parisien. Bizarrement les personnes qui font la queue ont l’air de repartir bredouille sans accéder au musée mais nous attendons notre tour pour nous entendre dire que sans billet coupe-file il faut prévoir d’assister à la visite de 19h (et il n’est que 15h30). Visiblement l’exposition est victime de son succès !

 

Dimanche 8 janvier. Après avoir pris nos billets sur internet (pas folle la guêpe !), nous pouvons cette fois-ci visiter le musée. A vrai dire, il y a peu de salles mais quand même pas mal d’œuvres.

 

Ce qui m’interpelle le plus c’est que ces peintures datent de 1400 et quelques et quelles sont intactes ! Les couleurs sont magnifiques, parfaitement rendues ou plutôt conservées. Ma sœurette (qui a fait histoire de l’art et qui a donc toujours des supers anecdotes à raconter) m’explique que c’est grâce au support utilisé (du bois), à la technique utilisée (tempera à ne pas confondre avec tempura c'est à dire plus ou moins peinture à l'eau... enfin pas tout à fait mais j'avoue que c'était du chinoix quand ma soeur m'a expliqué !) et surtout au fait que ça faisait partie de leur travail d’artiste que de composer des peintures magnifiques qui tiendraient et traverseraient le temps.

 

La deuxième chose qui me scie (je vais pas utiliser « interpelle » à chaque phrase non plus !) c’est le travail minutieux des artistes. Même au niveau des enluminures (qui ne sont pas plus grosses qu’un timbre parfois… bon j’exagère, disons 4 fois la taille d’un timbre !) les détails sont merveilleusement rendus, les plis et les visages parfaits.

 

Et surtout, partout il y a de l’or partout. Beaucoup d’or. Autour des têtes des saints dans les auréoles, dans les cieux divins (quand même interloquée, je demande à ma sœur s’il s’agit de vrai or sonnant et trébuchant, elle me répond que oui, il s’agit de cet or là mais sous forme de feuilles très fines ! ben quand même ! en plus d’être des chefs-d’œuvre, ce sont aussi des biens précieux !).

 

Je ne saurais trop recommander cette exposition mais malheureusement elle se termine le 16 janvier.

 

 

Commenter cet article

Hydromielle 17/01/2012 20:50

Je regrette de ne pas avoir été en état pour y aller, ça m'a l'air très beau

caro 18/01/2012 20:00



Ah oui ! ça t'aurait plu !